Optimisation énergétique

le saviez vous

  • En Belgique, l’air comprimé consomme 10 à 15% de l’énergie produite pour l’industrie. Soit l’équivalent de la consommation de plus de 1 million de ménages belges
  • Étant donné que le rendement d’une station d’air comprimé est très bas, le prix du kWh pneumatique vaut 10 fois celui du kWh électrique
  • Sur 5 ans, la consommation énergétique représente jusqu’à 85% des coûts d’une installation d’air comprimé

C’est pour cela qu’Elneo souhaite vous accompagner pour l’aménagement de votre installation.

Elneo vous conseille sur les différentes solutions selon vos besoins afin de vous aider à réduire votre empreinte carbone tout en réalisant de fortes économies.

Nous sommes également à votre disposition si vous souhaitez avoir une formation à l’économie d’énergie.

Optimisation énergétique


Nous pouvons observer sur le schéma ci-dessous les différents endroits où il y a un potentiel d'optimisation énergétique:

synthese optimisation


Reprenons ces points en détails :

1. Récupération de la chaleur

  • Émissions de CO2 réduites
  • Système intégré en usine ou possibilité de rétro-fit sur installations existantes
  • Retour sur investissement rapide

Le principe de base consiste à transférer la chaleur générée par le compresseur pour l’utiliser pour une autre application. Les applications les plus courantes sont la génération d’eau chaude pour le chauffage des bâtiments et/ou sanitaires. Certaines technologies de compresseur permettent de générer de l’eau chaude jusqu’à 90°C.

Potentiel de récupération : 20 à 94 %

Graphique

2. Compresseurs à vitesse variable

Un compresseur d’air à vitesse variable ajuste automatiquement son régime à la demande d’air. Un compresseur à vitesse fixe fonctionne soit à vide soit en charge (tout ou rien).

Parfait pour une application nécessitant une alimentation constante en air comprimé… mais ce n’est pas souvent le cas. Par rapport à un compresseur à vitesse fixe, un compresseur à vitesse variable permet de réaliser des économies d’énergie de 30% en moyenne, et jusqu’à 50% dans certains cas.

Potentiel de récupération : 15 à 50 %

Schéma

3. Détection de fuites

A 7 bars, un minuscule trou de 1/2 mm de diamètre a comme conséquence une fuite de 1m³/h et peut vous coûter de 250 à 500€/ an.

Vous pouvez profiter d’une période d’inactivité pour évaluer l’importance des fuites. Un taux acceptable doit se situer en dessous de 15%. Il est ensuite possible d’aller repérer l’endroit de ces fuites afin de pouvoir les corriger.

Cette démarche doit se faire au moins une fois par an car chaque jour se créent 2 à 3 fuites avec le vieillissement du réseau.

Potentiel de récupération : 15 à 50 %

Détection de fuite

4. GD Connect

Le GD CONNECT 12 est un contrôleur intelligent pouvant réguler jusqu’à 12 compresseurs à vitesse fixe ou variable. Il réduit la consommation en maintenant la pression du réseau dans la plage optimale la plus basse possible. Une connexion au réseau local est également possible, ce qui permet de suivre à distance le fonctionnement et la consommation de la centrale de compresseurs.

Potentiel de récupération : 5 à 40 %

GD Connect

5. Aspiration d’air frais

Un compresseur a un meilleur rendement lorsque l’air aspiré est froid. Une aspiration d’air extérieur permet d’abaisser la température de 10°C en moyenne, ce qui réduit la consommation électrique de 3,5%. Idéalement, l’aspiration doit être à l’extérieur, à l’ombre et coté nord.

Potentiel de récupération : 2 à 7 %

Aspiration d'air frais

6. Opter pour des filtres à faible perte de charge

Après avoir comparé la qualité de nos filtres avec ceux de la concurrence dans un centre de recherche agrée (IUTA), nous avons constaté que nos filtres engendrent une perte de pression deux fois moins élevée que la concurrence. Ceci est non négligeable étant donné que diminuer la pression de 1 bar au compresseur équivaut à réduire de 7% la puissance consommée.

< 2% par filtre

filtres

7. Elneo AirConnect:
Monitoring à distance de vos compresseurs

Le programme de monitoring d’Elneo vous propose une vue complète de votre production d’air comprimé. Non seulement il contrôle et confirme les solutions d’économies mais il contribue également à prédire les problèmes potentiels et donc, à les anticiper. Sans oublier qu’il surveille en permanence les changements de production et vous informe ainsi des futures améliorations possibles.

Potentiel de récupération : 2 à 7 %

AirConnect

Autres bonnes pratiques : 

  • Nommez un responsable « air comprimé »
  • Sensibilisez le personnel autour de l’air comprimé (diffusez et affichez les bonnes pratiques) 
  • Limitez la pression de service. Si une machine demande plus, mettre un surpresseur ou un compresseur dédié
  • Arrêtez les compresseurs en période d’inactivité pour éviter que les fuites ne consomment
  • Si possible, segmentez le réseau d’air et bouclez-le
  • Evitez d’utiliser l’air comprimé pour nettoyer ou refroidir les machines
  • Utilisez des purgeurs capacitifs
  • Changez les éléments filtrants

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez que des cookies soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur.